Des douches froides en direct de la socio-météo

Et oui! Vous le savez comme moi, rien de mieux que la météo pour entamer une bonne conversation n’est-ce pas?
Justement ça tombe bien, j’allais vous parler du temps.
Ah je vois déjà vos mines réjouies : « génial elle nous pond un article sur la météo québécoise! Celle la on l’attendait! »
Oui je sais, que vous êtes impatient! Faut me comprendre, j’ai le clavier flemmard ces derniers temps.

Quoi de mieux, donc, qu’entamer cette démonstration socio-météorologique avec le temps d’aujourd’hui?
Ne me dites pas que vous vous en moquez, car s’il y a bien un truc qui peut arriver a tout le monde, c’est bien la météo.
Donc, il faut savoir qu’aujourd’hui, il y a eu de l’orage. Et, parce que je suis une immigrée Française qui a envahi depuis peu le Québec, mon premier réflexe a bien sûr été de vouloir partager cette exotique aventure avec mes 471 amis.
Ah tiens 469… 464…
Mais comment? Ça ne vous intéresse pas?
Enfin, je vous blackliste pas quand vous me pourrissez mon wall avec vos applis à la con, pardon, vos questionnaires psychologiques profonds et l’état de vos cultures agricoles.

D’accord, j’en viens au coeur du propos, car « clarté et concision font plus que 3 tomes de Tolkien ni que Marcel Proust ».
Comment? C’est pas ça qu’on dit?

Donc, parmi les joyeusetés, toutes plus bizarres les unes que les autres, qui font qu’un français à Montréal fait parfois beaucoup rire un Quebécois, figure cette incroyable propension à s’émerveiller devant un phénomène météorologique.
Ce que le québécois sait d’avance, c’est que le dit phénomène tapera méchamment sur les nerfs du dit gaulois au bout de deux ans au pays, voire même avant la fin de l’hiver s’il s’agit de la neige…

Ainsi, oui il va falloir s’attendre à une cascade de statuts Facebook, Twitter ou autres billets d’hiver, dignes d’une enfant de 6 ans au Parc Astérix.
Je vous décrirais comment ce matin là je me suis réveillée sous 4m de neige et comment j’ai fait le plus beau bonhomme blanc que même toi t’es pas capable de faire mieux.
Puis, surtout, tu sauras comment je ne suis vautrée comme une lourde au moment de descendre les escaliers, tête la première dans la poudreuse, les deux jambes qui dépassent de cette couette mega king size blanche…

Ma vie est trépidante, si si, même que je ne vous en donnerais même pas un morceau, et si tu dis que je suis radine, moi je te demanderais de me dire combien tu as donné à des oeuvres caritatives le mois dernier, car parfois, oui, c’est bon d’être de mauvaise foi.

Publicités

2 réflexions sur « Des douches froides en direct de la socio-météo »

  1. Encore un billet bien tourné et qui met de bonne humeur le matin…
    Continue de nous faire rêver c’est délicieux chaque fois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s