À l’ouest, après l’Atlantique, il y a du nouveau

Lectrice, lecteur, je sais que vous n’êtes que deux, il n’empêche que j’ai passablement honte d’avoir délaissé cette petite tribune bordélique depuis janvier. En même temps, raconter les tribulations d’une parisienne gavée du snobisme ambiant et de l’hiver persistant vous aurait probablement collé un cafard à camper sous une couette jusqu’à la mi-mai… Ah c’est ce que vous avez fait ? ahhh ça va être l’occasion de vous raconter tout ce qui s’est passé dans le monde pendant votre hibernation 🙂

D’abord, au risque de vous décevoir, Michael Jackson n’a pas fait son come back, par contre Lady Gaga à sorti un nouvel album, avec plein de nouvelles chansons très nouvelles dedans, un régal pour les oreilles (de ton pire ennemi).
Ensuite, je ne suis pas une encyclopédie de l’actualité, donc si vous voulez savoir le B.A.-BA des évènements de 2010, c’est par , et bonne lecture 🙂

Pour toi, lecteur fidèle (ou très masochiste), qui reste avec moi contre vents et marées, il est temps d’entrer dans l’actualité brûlante, la vraie : Oui, j’ai fui la France, et me voila à Montréal, Canada, Amérique du Nord à environ 5765km de Paris, entourée de…. Français !

Bon, cela dit, la faute à moi, j’ai comme qui dirait choisi d’emménager dans LE quartier le plus squatté par les Français, Mont Royal de son nom. En même temps je ne vais pas me plaindre, parce que ces français là, ils sont quand même globalement sacrément plus ouverts, funky et souriants que la tribu de râleurs pressés qui t’éjecte sans vergogne de son trottoir parisien ( Je travaille MOI, je suis en retard, dégage ton pétard osseux de mon soleil, diraient-ils s’ils voulaient trouver le temps de s’arrêter…).

Oui mais voila, Montréal, ce n’est pas qu’un repaire de Français en mal de chaleur humaine et de nouveauté, c’est aussi une explosion de couleurs, de créativité, de personnalités et de saveurs (dit-elle sans même avoir encore gouté la célèbre poutine nationale), dont je vais me faire une joie de vous faire partager l’ambiance, au cours des prochains billets…

D’ailleurs, pour vous donner un tout petit aperçu, voila le cliché d’un des innombrables graffitis qui font partie du décor de la ville, d’ailleurs ils y sont tellement dans leur élément, que les Montréalais eux-mêmes n’y prêtent plus attention, et ça c’est pas moi qui le dis, mais les collègues de travail !

Publicités

3 réflexions sur “ À l’ouest, après l’Atlantique, il y a du nouveau ”

  1. Bon bouleau Cousine , Je t’aime très fort , Bon courage pour la suite . Criss aux Non-lecteurs 😀

    1. Montréal, c’est aussi la ville des Français qui ont suivi les conseils de leur Fantastique Président : « la France, aimez la, ou quittez la ».

      Je ne me suis toujours pas habitué, en plus de quatre mois maintenant, à ne pas me faire arrêter, fouiller et insulter de manière hebdomadaire par la police. Et bizarrement, ça ne me manque pas du tout…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s