Le dimanche après-midi, je le passe à Cuba: ça rend mon lundi moins morose…

Encore un titre d’article évocateur de…rien !
Oui mais en même temps je vous aurais dit: « Ouais vous savez quoi ? Dimanche j’ai pris mon premier cours de Salsa », vous auriez (à juste titre) rétorqué (entourez la lettre qui correspond):

a) Oh génial ! alors c’était comment? ( comme la dernière fois qu’on m’a demandé de me toucher le bout du nez en tenant sur un pied, après une demi bouteille de rhum… élémentaire ! )

b) Ah ça y est ! toi aussi tu vires suiveuse de tendances c’est un truc à la mode ça…

A vrai dire, à choisir entre découvrir quelque chose de plus, et tomber dans le cynisme ignorant (pseudo socio-concept à définir dans un prochain article, accessoirement dérivé de ce concept ), je pencherais naturellement à apprendre un nouveau truc que d’autres ne savent pas faire ( c’est tellement édifiant, ça m’évite de me ramollir du popotin et en plus, on passe du statut de « gracieuse comme un mammouth » à « gracieuse comme une girafe » : La savane c’est plus glamour et en prime avec une roulée au bec, ça fait aventurière solitaire, c’est tendance il parait (là vous comprendrez que je fais référence à cet article)

c) Rooh moi dimanche j’ai fait quoi déjà… je m’souvient plus… attends, avant il y avait samedi soir…

d) ah mon enfant… J’ai dansé la salsa, sans ma jeunesse… à l’époque c’était autre chose… (ce qui signifie… comme vous je n’en ai pas la moindre idée)

danseuse salsa copie

Donc, quelque soit votre réponse, je vous annonce quand même que ce quizz lamentable n’avait que pour objectif de vous faire part d’un plan sortie plutôt convivial, sportif et qui change un sinistre ordinaire (non le mien n’est pas morose, il est juste fatiguant, merci ne ne pas m’avoir posé la question). Les dimanches après-midis au Wagg, sinon c’est au Barrio Latino, les lieux sont sympas (en plus), il y en a pour tous les ages, tous les styles, et le petit plus: même si vous dansez comme un pauvre diable unijambiste, vous ne passerez pas pour un imbécile (il y a pire que vous, toujours).

Sur ce petit billet, je vous laisse explorer l’endroit et peut-être, si saint petit Jésus le veut, nous retrouverons nous là-bas un lundi soir, pour commencer la semaine avec ce que trop ne savent pas faire: des sourires.

Publicités

Une réflexion sur « Le dimanche après-midi, je le passe à Cuba: ça rend mon lundi moins morose… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s